Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Fred Desk

La montagne, autrement

S3 E44 Spécial week end

 

Ce vendredi, le secrétaire d'État au Tourisme a rencontré en visioconférence des élus et professionnels de la montagne, représentant les 200 000 personnes impactées par les fermetures des remontées mécaniques dans les massifs français. Jean-Baptiste Lemoyne avait un message du Père Castex : « l'ouverture prévisionnelle pourrait se faire à partir du 7 janvier sous réserve que les conditions sanitaires le permettent ». En attendant l’année prochaine et un hypothétique reflux de l’épidémie, les Pyrénées espagnoles pourraient attirer les skieurs français à quelques jours des vacances de Noël. Les stations de ski catalanes côté espagnol, notamment la station royale de Baqueira Beret, annoncent leur réouverture dès ce lundi. En théorie, seuls les habitants de cette région pourront aller y faire du ski car elle est partiellement bouclée. Entrer ou sortir de Catalogne n'est en effet autorisé que pour des impératifs précis, mais les contrôles sont rares. Andorre, très dépendante des sports d'hiver, maintiendra les stations de ski fermées à Noël, comme la France, l’Italie et l’Allemagne. Le cas échéant, on peut se risquer au ski en Suisse ou même au Tyrol, mais les hébergements étant fermés en Autriche, on dormira sur son télésiège («  quand te reverrai-je pays merveilleux, yodleï »). Pour votre information, les pistes polonaises sont exclusivement réservées aux Polonais de Pologne. À bon entendeur, czesc (salut) !


 

Cela étant dit, certaines stations pyrénéennes autoriseront un accès réduit à leurs domaines pour les vacances de Noël. C’est le cas du Mourtis, agréable écrin en Haute-Garonne, avec l’ouverture exceptionnelle d’un espace nordique et surtout d’un circuit de ski de randonnée. C’est l’occasion de découvrir cet authentique ski de montagne, voire de montagnard, bien différent du ski de citadin. Initialement appelé ski alpinisme, le ski de randonnée permet surtout d’accéder aux massifs en marge des domaines skiables. Sport d’endurance complet et pratiqué au coeur d'une nature sauvage, ilnécessite une bonne condition physique et un bon niveau de ski alpin. Plus respectueux de l’environnement et sans achat de forfait, le ski de randonnée alpin fait des adeptes. « Grâce à une fixation spéciale, le talon du pied se soulève, et le ski peut couler dans la trace, sans revenir en arrière grâce aux peaux de phoque », comme l'explique Montagnes Magazine. Cette pratique peut se résumer au fait de monter des pentes enneigées, peaux de phoques collées sous les skis, avant de passer en mode descente et de profiter des joies de la glisse, principalement en hors-piste. Historiquement, les Inuits utilisaient de véritables peaux de phoque. Les premiers modèles importés en Occident, avant 1930, reprenaient cette même matière. Actuellement, la peau de l’animal n’est plus utilisée, remplacée par du mohair (poils de chèvre alpine) ou des matières synthétiques (le terme de peau de phoque est néanmoins conservé).


 

Au blanc d’essai

Une marque grand public propose du matériel pour faire du « resort touring », pratique de découverte du ski de randonnée en station de ski sur des itinéraires balisés et tracés. À l’achat, le pack est à 500€, comprenant skis, fixations et peaux.Mais il faut y ajouter les bâtons et les chaussures, plus légères que celles de ski alpin, voire le matériel de sécurité, conseillé pour partir seul vers les cimes. Le budget monte alors autour des 1000 balles ! Un investissement qui revient cher, mieux vaut être sûr d’y aller souvent pour le rentabiliser. Pourtant, la discipline n’est pas réservée aux locaux expérimentés ou aux plus fortunés, car de plus en plus de magasins proposent des skis de randonnée en location. Il faut compter de 30 à 50€ pour une journée. Il existe aussi un intermédiaire entre le ski de randonnée et le ski de fond : le ski de randonnée nordique. Ce sont des skis plus larges que les skis de fond, équipés de peaux de phoques qui permettent un ski itinérant sans pistes damées. Le ski de randonnée nordique se pratique avec des skis à écailles (pas de pangolin) et permet de se déplacer dans la nature hors des sentiers battus. Le talon reste libre et les descentes, sur des pentes moins raides, se font en télémark (talon décollé). Pour les autres, il reste les bonnes vieilles luges ou encore les raquettes à neige, et plus original, le fatbike et éventuellement la balade en traineaux à chiens. Seulement 8 % des Français vont au sports d’hiver, ils seront encore moins nombreux cette année, ces veinards !

 

FD

 

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :