Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Fred Desk

Oeil divin ou complot maçonnique (détail du billet d’un dollar) ?

Oeil divin ou complot maçonnique (détail du billet d’un dollar) ?

S3 E20

À l’occasion de la sortie du documentaire sulfureux « Hold up », vu 3 millions de fois en une semaine sur les réseaux sociaux et les plateformes vidéo, le thème du complotisme fait florès. Tous les projecteurs sont braqués sur ce « phénomène » de 2 heures et 43 minutes à charge contre une oligarchie diffuse. Si les cafés du commerce étaient ouverts, même ceux qui ne l’ont pas vu parleraient entre deux tournées de cette conspiration générale révélée au grand jour. Les médias font feu de tous bois contre les paranoïaques de la manipulation mondialisée. Certains démontent les arguments avancés par les réalisateurs de ce film foutraque, mais d’autres se contentent de réfuter des élucubrations d’illuminés sans (se) poser davantage de questions. Cependant, du 11 Septembre 2001 à aujourd’hui, les thèses complotistes ont envahi la toile et les réseaux, se substituant à la rumeur et au bouche-à-oreille à l'ancienne. Mais de quels complots parle-t-on précisément ? Quels sont les arguments irréfutables pour ne pas croire à ces théories dites fantaisistes ?

 

Tout est expliqué à France Inter (oui, mais attention, Radio Paris ment !) par Tristan Mendès France, petit-fils bordelais de Pierre et maître de confs à Paris, spécialiste des cultures numériques et membre de l'Observatoire du conspirationnisme (c’est donc un sujet d’études très sérieuses !) : « On a les ingrédients classiques de toutes les productions complotistes qui ont fait surface en ligne ces derniers mois. Remise en cause, évidemment, des médias. Charge contre le gouvernement. Vision fantasmée d'une élite mondiale ou d'un « big pharma » (le lobby pharmaceutique) qui, dans l'ombre, chercheraient à nuire à la population française et internationale, notamment les pauvres. Tous les ressorts traditionnels sont activés dans ce documentaire et c'est quelque chose d'inquiétant parce que tout le monde va pouvoir y voir ses préjugés, va pouvoir y projeter ses propres inquiétudes, ses suspicions. Dans une période particulière de fragilité de notre démocratie, ce genre de productions peut avoir un écho, une résonance auprès de beaucoup de personnes inquiètes, mécontentes ou frustrées par la situation actuelle. »

 

Saurons-nous dans plusieurs décennies ce qui s’est vraiment passé, quand le soufflet sera retombé, que l’eau aura coulé sous les ponts, que la plèbe aliénée sera redevenue amnésique, et donc que les secrets pourront enfin être déclassifiés sans prendre aucun risque ? Ce ne serait pas la première fois ! Et pourquoi, depuis le début de ce siècle flippant et flippé, une telle défiance dans notre pays et à travers la planète envers les tenants du pouvoir ? Qu’il soit économique, politique ou médiatique, ce « gouvernement mondial » dénoncé dans « Hold up » serait responsable de tous nos maux contemporains. Comme si le foutage de gueule du peuple par les élites était un scoop ! Par exemple, Mitterrand, ses doubles vies et autres entourloupes à répétition : Bousquet, Épinay, Rocard, Mazarine et le Rainbow Warrior. Sans parler de son cancer ! La seule fois où il aura été transparent, c’est quand il a dit qu’en France, avec une centaine de personnes motivées, on pouvait prendre le pouvoir. Et Macron l’a pris au mot avec ses potes banquiers. Chiche, Tonton !

 

Cerveaux disponibles

Alors, comme d’habitude, circulez, y’a rien à voir ? Sur Marianne TV (ça vient de sortir !), la directrice de rédac Natacha Polony nous fait la leçon : « Voici ce qui arrive quand les questions sont interdites. » Elle poursuit : « Il y a des questions légitimes à poser sur la gestion du coronavirus, il y a des questions auxquelles nous n’avons toujours pas de réponse, et il est absolument essentiel de pouvoir les poser, sinon on nourrit l’idée qu’il y aurait des choses à cacher ». Et, beaucoup plus pertinent : « On traite de complotiste des gens, notamment des journalistes qui font leur travail, qui posent des questions, qui remettent en cause le système économique profond et les choix qui sont faits au nom de cette idéologie qu’est le néolibéralisme (...) Tant qu’il n’y a pas de véritable débat démocratique sur les questions essentielles, tant que tout sujet est traité comme une lutte du bien contre le mal, où certaines questions seraient interdites, on se prépare à délégitimer les médias et toutes les instances qui portent une parole publique et à laisser croire aux citoyens que la vérité serait ailleurs. »

 

Tout devient possible et plausible, en ce bas monde retors où la perte de repères et le défaut de culture générale ouvrent la porte à tous les obscurantismes. Les tours jumelles, ce serait un coup des Juifs pour faire intervenir les États-Unis au Moyen-Orient. Le coronavirus ne se serait pas échappé si fortuitement d’un labo chinois, c’est une guerre bactériologique contre l’Occident. Didier Raoult est lui-même victime d’un complot fomenté par les mandarins de la capitale. La réélection de Trump a été volée par le deep state des gauchistes pédo-sataniques. Les Américains ne sont jamais allés sur la Lune et le réchauffement climatique est une vue de l’esprit. Les attentats de 2015 ont été planifiés par d’autres que les terroristes islamistes. Et oui quoi, encore ? Les Le Pen sont une famille humaniste et Mélenchon ne pense pas qu’à sa gueule. La terre est plate. Il y a une vie après la mort. Si ma tante en avait, on l’appellerait mon oncle. Comme disait mon copain communiste Francis accoudé au comptoir, quand il se passe quelque chose, il faut toujours se poser la question de savoir à qui ça profite. Dans ces conditions, on peut donc croire à tout, mais alors il faut en avoir la preuve !

 

FD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article