Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Fred Desk

20 bornes

20 bornes

S3 E 27

 

Les annonces de Macron sont tombées, nous avions presque tout deviné, à quelques détails près, mais on ne va pas pinailler, car la libération approche : à partir de ce samedi 28 novembre, les sorties en extérieurs seront autorisées dans un rayon de 20 km et pour 3 heures. Vous trouverez aisément votre aire de loisirs sur geoportail.gouv.fr. Pour exemple, au hasard, un Sud-Bordelais peut aller jusqu’à Ludon dans le Médoc, Asques dans le Libournais, Cursan en Entre-Deux-Mers ou Saint-Morillon dans le Sud Gironde, avec 30 à 50 minutes par trajet, soit 1 à 2 heures sur place à se faire chier. Autant rester à Bordeaux, où il n’y aura plus besoin de chien pour sortir. Il peut être abandonné dès ce week end, car nous tous aurons mieux à faire, voyez « Pluto » : ce samedi, les commerces non essentiels seront ouverts, en diurne et en nocturne jusqu’à 21h, par conséquent il faudra prendre patience aux abords des centres commerciaux, pour cause de défouloir consumériste. Par ailleurs, les attestations et les tâches en télétravail doivent être remplies jusqu’au 15 décembre, le cachet de la poste faisant foi. Avec son choix dans cette date, ce sera selon Macron la « fin du confinement », qui n’est pas un déconfinement, attention à la nuance, il ne faut pas s’y tromper. Quoi qu’il en coûte, peu après le 15, on entrera en trêve des confiseurs, mais pas des confits, jusqu’au 2 janvier, qui sera comme chaque année la date des nouvelles résolutions : faire un régime et aller dans une salle de sport, mais pas avant le 20 janvier, ce qui laisse le temps d’y renoncer (avec l’hécatombe actuelle chez les sportifs de haut niveau, mieux vaut ne pas prendre trop de risques).

 

 

À la mi-décembre, un couvre-feu sera décrété de 21 heures à 7 heures sur l’ensemble du territoire, tout contrevenant bronzé pourra être victime de croche-patte surprise et tout journaliste couvrant une manif pourra être jeté à terre sans sommation. On est (tous des) prévenus ! Ces restrictions n’auront pas cours pour les réveillons des 24 et 31 décembre, qui auront lieu sans rassemblements extérieurs, mais avec quelques légers clusters dans les églises et les gares. Les cinémas, théâtres et musées seront ouverts, n’hésitez pas à vous y rendre si vous n’avez pas peur, mais prenez garde, la culture peut aussi vous tuer. Ce qui est encore flou comme une tronche de flic sur un réseau social, c’est le sort des stations de ski. Ne comptant pas sur le pittoresque Castex pour être tout à fait clair lors de son intervention de ce jeudi, gageons qu’une décision positive sera rendue début décembre. Elles devraient ouvrir, au grand dam des marmottes. Commencez à farter les planches ! Enfin, mercredi 20 janvier, les restaurants, bars et salles de sport qui n’auront pas mis leurs clés sous les portes pourront les ouvrir. Pensez à réserver dès à présent, sans engagement de la part de qui que ce soit. Petit détail à toutes fins utiles : notre guide national a indiqué que la vaccination ne serait pas obligatoire. Manu souhaite pourtant « éviter une troisième vague », on peut donc raisonnablement la prévoir pour le printemps.

 

FD

Dessin GdB

Dessin GdB

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article